Pas qu’une mère?

Cela fait neuf longs mois que je n’ai pas écrit ici. Une bonne partie de ma deuxième grossesse et la naissance de mon fils m’ont tenue encore une fois éloignée de ce blog que je voulais un espace juste à moi. Comme après la naissance de ma fille, l’envie revient doucement. L’envie d’être un peu moi, et pas seulement leur maman. L’envie de tout changer ici, comme si ce « moi » n’était plus tout à fait le même, encore une fois.

Partout l’image de la femme indépendante est mise à l’honneur. On nous le rabâche sans cesse : nous ne sommes pas que des mères. Facile ? Pas pour moi. La grossesse, les premiers mois de bébé, ces périodes à la fois compliquées et pleines de joie m’accaparent totalement. Je ne lis plus, je ne m’occupe pas de moi, je n’écris que sur la maternité. Et puis, ma tête s’ouvre un peu, et je recommence à penser à moi. Mais pas tant que ça.

Ces dernières semaines, j’ai voulu me retrouver un peu, et rien que le fait d’en avoir besoin est un grand pas en soi. Mon fils a quatre mois, il est temps de reprendre une activité. Oui mais voilà, je travaille avec mon mari. Ce qui est un choix, pleinement assumé et que je ne regrette pas. Simplement, pas facile de se dire que je n’ai pas grand-chose à moi. La « maman de », la « femme de », je suis où dans tout ça ?

Oh, je ne me plains pas. Mon mari et mes enfants sont les amours de ma vie, ce qui compte le plus à mes yeux. J’ai de la chance d’aimer autant et d’être aimée comme ça. J’ai juste envie d’avoir un petit espace à moi. Juste à moi. Ecrire, c’est ma bulle d’air, même quand je ne parle que de bébé. J’ai trop peu de temps à y consacrer, mais chaque heure à écrire est une heure précieuse.

Aujourd’hui, je suis juste un peu triste, je me sens un peu à l’étroit. Ce devrait être un jour plein de joie. On a remarqué un de mes articles, il s’affiche sur la première page du site du Huffington Post. Rien que ça. Un encouragement extraordinaire, le genre de nouvelle qui me donne des ailes. Oui mais voilà, aujourd’hui d’autres considérations plus terre à terre ont pris le pas sur la joie. De l’inquiétude, de l’abattement, et cette jolie nouvelle est reléguée au second plan. Il serait injuste de dire « comme moi, finalement ». Mais c’est un peu ce que je ressens.

Peu importe, ça passera. En attendant je vais renouer un peu avec moi, tâcher de voir si j’existe encore. Je me suis lancée un défi en essayant une activité un peu spéciale, dont je reparlerai si toutefois je n’abandonne pas au bout de deux semaines. Je vais ouvrir un livre, je peine à croire que j’ai pu m’en passer si longtemps. Je vais réinvestir ma bulle un peu, au moins de temps en temps.

Publicités

7 réflexions sur “Pas qu’une mère?

  1. Marie dit :

    Bon retour ! C’est bien d’avoir pris le temps si tu en ressentais le besoin. La société nous pousse à être toujours sur tous les fronts mais je pense plutôt qu’il y a un temps pour tout. Et celui de la maternité est essentiel…

    J'aime

  2. Marie Kléber dit :

    Bonne idée ma belle. Je crois qu’il est important de se consacrer à son / ses enfants, pendant la grossesse et à la naissance. C’est une phase importante pour eux et pour nous aussi. Le temps file, on le sait bien.
    Un temps pour chaque chose. Et se recentrer sur soi vient après. C’est aussi essentiel que le reste. Car tout part de soi.
    J’espère que la nouvelle qui t’a fichu le cafard n’est pas trop grave ni problématique pour la suite. Ton texte en une du Huffington Post c’est ta petite victoire. Sois en fière. Et tout doucement reprends contact avec toi, avec ce que tu aimes. A chaque jour prendre un peu de temps pour toi, tu finiras par trouver le juste équilibre entre ta vie perso, ta vie de femme et de maman.
    Je t’embrasse bien fort et je suis heureuse de te lire à nouveau ici.

    J'aime

  3. Laurie dit :

    Je suis très triste de lire que cette journée qui n’aurait du être que joie a été entachée par des soucis … Je m’inquiète mais j’espère surtout qu’il n’y a rien de grave ma belle, tu sais que je suis là au cas où ! Pour le reste, je suis toujours aussi ravie de te lire, ici ou là bas 😉 Gros gros bisous à toi !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s