Rétrospective 2013

J’ai plusieurs fois commencé à rédiger la rétrospective de l’année, je n’ai jamais pu la finir. Pourtant, je tiens à la faire, car c’est une sorte de bilan nécessaire, un jalon posé pour mesurer le chemin parcouru. Il m’arrive de revenir sur celle de l’année 2012, et cela m’encourage à m’y tenir. Mais alors pourquoi je n’y arrive pas ? Je pense qu’il m’est difficile de suivre une chronologie cette année. Ce sera donc un peu différent, à l’image de cette drôle d’année 2013.

Ce fut une année de patience. Des retards dans l’activité de mister T., du repos forcé en fin de grossesse pour moi, l’impression que rien ne bouge, que ça n’avance pas. Le sentiment d’être freinés, comme si nous étions amenés à tout remettre en question, systématiquement. Une année test peut-être, où nous avons dû réaffirmer nos choix, s’y accrocher, garder confiance, mais lâcher prise aussi. Patience aussi face aux premiers mois difficiles de la puce, patience en attendant que chacun prenne ses marques dans une famille toute neuve. En 2013, nous avons trépigné.

Ce fut une année de mise en place. Il a fallu remettre de l’ordre, au sens propre comme au sens figuré. Il a fallu faire des choix, à nouveau. Mise en place d’une clientèle, puis d’un nouvel atelier pour mister T., et surtout mise en place de notre nouvelle vie à trois.  En 2013, nous avons fait du tri.

Ce fut une année de repli. Absorbés par cette petite princesse, absorbés par les difficultés matérielles, absorbés par un retard de travail inquiétant, nous avons moins décroché le téléphone. Certains n’ont pas compris, d’autres n’ont de tout façon pas pris la peine de nous suivre dans notre nouvelle vie. Un enfant, ça rapproche, mais ça peut aussi faire du vide. Peu importe, c’est une année de tri, ceux qui nous aiment sont restés. En 2013, nous nous sommes sentis un peu isolés.

Ce fut une année de deuil. Il y a eu beaucoup de départs autour de nous, certains plutôt prévisibles, d’autres carrément brutaux. Une visite éclair, un sourire de ma fille à une aïeule qu’elle n’aura vue qu’une seule fois, une maison dont j’entends parler depuis des années et que je découvre enfin, avant qu’elle soit vidée. En 2013, nous avons pleuré.

Mais surtout, ce fut l’année qui a changé nos vies à tout jamais. Le 12 avril, au petit matin, on posait ma fille sur ma poitrine. Un moment magique, le temps suspendu. Une journée à contempler ce miracle, silencieux, stupéfaits, bouleversés, émerveillés. Le retour à la maison, les mille détails que l’on découvre, les mille photos que l’on fait, les mille sourires, les mille larmes de joie, mais aussi de fatigue, et de peur un peu. Les premiers sourires, les premiers rires, les premières cuillères, jusqu’à notre premier vrai Noël. L’apprentissage. Pas le sien, le nôtre. Celui d’être parents. En 2013, nous avons aimé.

Ce fut une année au ralenti, une année compliquée, une année de doutes. Mais, malgré tout, 2013 restera à jamais l’année où nous avons formé une famille, celle où ce petit être fragile a tout changé. S’il ne devait rester qu’une image de cette année, je garderais ces deux petits yeux bleus qui s’ouvrent, ce regard qui se plante dans le mien, et qui semble contenir l’univers tout entier.

Sans titre-1

Quant à l’année qui commence, je l’espère plus surprenante. Je crois qu’elle sera encore une année de mise en place et de choix, mais j’espère qu’elle amènera tout de même quelques changements, quelques retombés des efforts passés. Je crois qu’il faudra poser des jalons, semer des graines qui germeront surtout l’année suivante. S’adapter, encore, mais uniquement si cela nous convient. En 2014, il faut définir un cap, et tenir bon. 2012 était l’année du Cœur, 2013 pourrait être l’année du nettoyage, 2014 serait l’année du Soi.  Je vous souhaite d’être Vous cette année. Merveilleusement Vous.

04-1

Publicités

2 réflexions sur “Rétrospective 2013

  1. Marie-Aimée Kléber dit :

    Magnifique! (comme toujours). J’aime ton mot pour 2014 et je vous souhaite le meilleur pour cette nouvelle année.
    Votre princesse est là et même si le quotidien est ponctué de bas, sa présence est en elle-même un cadeau et un cadeau qui illumine vos vies pour toujours.
    Nous vous embrassons bien fort.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s